Octroi des licences de pêche : le CONIPAS craint de ’’perdre’’ le marché européen

L’octroi des licences de pêche controversées à des chalutiers étrangers inquiète le Conseil national des pêcheurs artisans du Sénégal (CONIPAS) qui évoque de la menace qui pèse sur l’agrément du Sénégal, qui pourrait lui faire perdre son principal marché d’exportation, indique un communiqué reçu à l’APS.

 

Photo : Ivano Trabalza

 

‘’Une délégation de l’Union européenne a rencontré le ministère de la Pêche du Sénégal et des représentants du secteur de la pêche, pour les informer qu’elle menait des investigations sur les conditions de la présence des chalutiers étrangers pêchant les petits pélagiques dans les eaux sous juridiction sénégalaise’’, précise la même source

Elle souligne que la rencontre entrait ‘’dans le cadre des dispositions du règlement européen de lutte contre la pêche INN’’.

« La délégation de l’UE a exposé les risques de retrait de l’agrément communautaire pour l’exportation des produits halieutiques sénégalais, et de désignation du Sénégal comme état non coopérant au regard des dispositions de la réglementation INN, compte tenu, notamment, de la non conformité des autorisations de pêche accordées aux chalutiers étrangers avec la loi sénégalaise », mentionne le texte.

Le CONIPAS rappelle que le marché européen est son principal marché d’exportation, en particulier pour la pêche artisanale qui contribue pour plus de 70% aux exportations’’.

 

Assane DEME

Source : APS

Les commentaires sont clos.