Repos biologique du POULPE du 20-09-13 au 20-10-13

 

Poulpe

Photo : Aprapam

 

Le nouveau ministre sénégalais de la Pêche et des Affaires maritimes, El Ali Haïdar, a préconisé l’installation d’une commission chargée d’évaluer le repos biologique, avant d’annoncer un arrêt d’un mois à compter de vendredi dernier pour respecter la période de reproduction des poissons, a appris l’APS de source officielle, dimanche à Dakar.

« Tout en réaffirmant la volonté ferme de l’Etat de maintenir le repos biologique pour une bonne gestion durable des ressources halieutiques, le ministre a marqué son accord sur la mise en place d’une commission paritaire en charge de l’évaluation du repos biologique et de l’organisation dans les meilleurs délais d’un atelier de partage de deux jours entre le ministère et les acteurs’’, rapporte un communiqué.

Jeudi dernier, M. Haïdar a rencontré, pour concertation, les acteurs de la pêche artisanale et industrielle, les armateurs, les mareyeurs et les services techniques de la pêche et de la surveillance, dont font partie les chercheurs du Centre de recherche océanographique de Dakar-Thiaroye (CRODT), signale la même source.

En attendant de satisfaire aux conditions qu’il a édictées, poursuit le communiqué, le ministre de la Pêche a préconisé ‘’le maintien de la date de démarrage du repos biologique au 20 septembre 2013’’, ainsi que ‘’la réduction de la durée du repos de 41 jours à 30 jours, c’est-à-dire du 20 septembre au 20 octobre 2013’’.

El Ali Haïdar, un leader écologiste de renom, s’est montré en effet sensible à certaines préoccupations des acteurs du secteur, qui l’invitaient à reporter la période du repos biologique en raison de la proximité de la fête de tabaski, d’une part, et d’autre part, à réduire la durée du repos biologique.

Selon la même source, le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes a également relevé « la volonté manifestée des parties d’instaurer un climat de sérénité, de paix et de dialogue, favorable à la mise en œuvre d’une approche participative sur le traitement des dossiers et la prise de décision sur la pêche ».

 

Source : Seneweb.com

 

 


Les commentaires sont clos.