Discussion électronique exploratoire au 6ème Forum APRAPAM sur la transparence dans la gestion du secteur des pêches au Sénégal

 

Cette page est destinée à recueillir vos avis, opinions, esquisses, réflexions pertinentes et autres suggestions préliminaires au Forum du 19 mai 2016, afin de permettre à tous de contribuer et d’échanger au sujet de cette dynamique de mise en place au Sénégal, dans le cadre de l’Initiative de Transparence de l’Industrie de la pêche (FiTI), d’un groupe Multipartite National, chargé entre autre de discerner les informations judicieuses d’être visibles, afin de perfectionner la transparence de tous les acteurs dans la gestion durable de la pêche.


Rappel du lien vers la note conceptuelle du 6ème Forum des Acteurs de la Pêche Artisanale à Mbour : Note conceptuelle Forum Aprapam 2016.pdf

 

 

Comment percevez vous la transparence dans le secteur le la pêche ?


Le principe et les règles de la transparence sont ils importants dans le cadre de la gestion soutenable des pêches ?

 

Dans l’objectif d’une meilleure visibilité, quel sont les domaines du secteur de la pêche, dans lesquels vous jugeriez important d’apporter des améliorations ?


Est-il utile de mettre en place une structure sentinelle qui veillerait à améliorer la clarté du domaine de la pêche au Sénégal ?


Quels sont les domaines de compétences et documentaires, où la diffusion à tous les acteurs des informations existantes, est nécessaire à la gestion durable du secteur de la pêche ?

 

 

Pour participer à cette discussion, il vous suffit de vous rendre sur le lien (en bas de cette page) « Laissez un commentaire », ou bien de nous envoyer un mail à l’adresse suivante : contact@aprapam.org


3 réponse de Discussion électronique exploratoire au 6ème Forum APRAPAM sur la transparence dans la gestion du secteur des pêches au Sénégal

  1. Pour plus de transparence dans les pêches maritimes du Sénégal incluent notamment:
    - La publication, avec une mise à jour régulière, de la liste des licences octroyées aux bateaux de pêche, et les conditions de ces licences;
    - La publication des accords de pêche signés avec des états tiers ou avec des compagnies étrangères;
    - La publication d’informations sur les projets de développement destinés à la pêche ;
    La transparence sur ces aspects est non seulement un moyen de combattre les pratiques illicites et la corruption, mais c’est aussi un élément important pour mieux connaître l’ensemble des activités de pêche dans notre pays, leurs impacts pour nos populations ,la situation des stocks et nos écosystèmes, et faire en sorte que les mesures adéquates soient prises pour assurer le développement durable dans nos pêcheries et le bien être des communautés côtières qui dépendent de la pêche pour vivre.

  2. - la seule et unique difficulté du secteur est l’application sans identité ou appartenance des cibles et l’accompagnement de ces mesures même.
    - D’un autre cote les dirigeants eux-même doivent être des responsables des gens qui, en plus de leurs compétence prouve de l’amour dans la préservation de ce secteur précieux pour les générations futures. Qu’ils ne sont pas des corrompus, mais des gens déterminés à même participer par leur propre moyen l’a ou le secteur souffre.

  3. Pour assurer uns transparence dans la gestion des pêches au Sénégal, il faut établir un bon système d’information inclusif qui est une approche intégrée du développement durable de la pêche. Ceci permettrait d’avoir un partage avec tous les Acteurs sur toutes les informations, les statistiques, la réglementation, les principes de gouvernance, les données régulières sur les ressources exploitables et sur les paramètres du milieu marin et côtier. Autrement dit un outil d’aménagement durable des pêches avec des données socio économiques et environnementales qui permet d’appréhender et: la vulnérabilité biologique, la V pêche, la V pollution, la V changements climatiques……….

Laisser un commentaire