La mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer(CNUDM): enjeux et impact sur le développement durable de la pêche artisanale Ouest Africaine

 

La Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer (CNUDM/UNCLOS en anglais) a été ouverte à la ratification voici trente ans, le 10 Décembre 1982, à Montego Bay, après 14 ans de négociations impliquant plus de 150 pays, y compris les pays d’Afrique de l’Ouest. Cette Convention a véritablement révolutionné l’ordre juridique pour les mers et les océans. L’idée principale dans la promotion de l’objectif de l’utilisation optimale des ressources halieutiques, c’est que les Etats qui n’ont pas les capacités de pêche requises pour exploiter leurs ressources de pêche devraient laisser l’accès au surplus de ressources disponibles à d’autres Etats, en particulier des Etats de la même région ou des Etats dont les ressortissants ont habituellement pêché ces ressources.

C’est sur la base de cette notion de « surplus » que nos Etats ont octroyé des licences de pêche aux flottes étrangères, y compris mais pas seulement, par la négociation d’accords de pêche avec l’Union européenne, la Russie, la Chine, la Corée, etc.

La sous-estimation systématique des captures de la pêche artisanale, l’opacité de la plupart des négociations visant à octroyer, sans consultation avec la pêche artisanale un accès aux flottes étrangères a mené nos Etats à estimer qu’il y avait « un surplus » alors même que ce n’était pas le cas.

Les quantités énormes, souvent non documentées, de prises accessoires faites par les flottes de chalutiers étrangers ciblant un soi-disant «surplus» ont aussi mené à la surexploitation de nos écosystèmes. Cette situation n’est pas restée sans conséquence sur la biodiversité avec les incursions de chalutiers dans des zones réservées à la pêche artisanale qui se livrent ainsi à une pêche illicite et détruisent les habitats marins des poissons.

Aujourd’hui, trente ans après la naissance de la CNUDM, il est temps que nos Etats, en concertation avec les professionnels de la pêche artisanale, prennent leurs responsabilités et dégagent les moyens nécessaires pour permettre à la pêche artisanale d’exprimer tout son potentiel de moteur du développement durable, ainsi que cela est actuellement négocié au niveau de la FAO1, et pour que ce développement durable du secteur ne soit pas saboté par une compétition indue avec les flottes étrangères. En tant que professionnels, les organisations membres de la CAOPA souhaitent pleinement jouer leur rôle dans ce contexte.

Rapport de l’atelier consultable au format pdf : Rapport Atelier CNUDM_ Enjeu et Impact _Développempent_Durable.pdf

 

la réglementation, l’utilisation effective et les impacts du filet monofilament/filet maillant dans la sous-région de la CSRP

 

Dans le cadre du projet de la Commission Sous-Régionale des Pêches (CSRP) financé par la Coopération Internationale Allemande « Appui à la Gestion des Ressources Halieutiques d’Afrique de l’Ouest », un travail sur la pêche artisanale a été réalisé et une des recommandations émises a été de faire un inventaire des législations et des utilisations du filet maillant en monofilament dans la zone CSRP.

La présente étude suit cette recommandation. Elle est donc composée de deux parties : une recherche bibliographique et documentaire sur les législations et l’usage des filets en monofilament pour la pêche sur les 7 pays de la CSRP complétée par une étude de terrain au Sénégal et en Mauritanie.

 

Continuer la lecture

Conseil interministériel sur la pêche – Juin 2013

La pêche joue un rôle clé dans la société et l’économie nationale par la diversité et l’importance de sa contribution aux indicateurs macroéconomiques et sociaux tels que le PIB, la balance commerciale, l’emploi, la sécurité alimentaire etc.). C’est pourquoi elle occupe une place privilégiée dans les stratégies nationales de développement, notamment la Stratégie nationale de Développement économique et social (SNDES) pour la période 2013 – 2017.

L’intérêt accordé à ce sous-secteur s’est traduit par des investissements publics et privés importants à terre et en mer. La pêche a ainsi connu une croissance forte et rapide de 1960 à 2000 et son poids économique et social est aujourd’hui l’un des plus importants du pays.

La pêche est toutefois confrontée ces dernières années à une crise aigüe liée à une dégradation et une surexploitation des ressources halieutiques, à des investissements mal orientés et à une surcapacité de capture et de traitement à terre. La conséquence de cette situation est la baisse des revenus des acteurs du secteur, une chute de l’emploi et une baisse de la contribution économique et financière du secteur.

C’est dans ce contexte que des réformes ont été retenues et partiellement mises en œuvre par le Gouvernement avec l’aide des partenaires techniques et financiers. Leur mise en œuvre est cependant freinée par de nombreuses contraintes, notamment une faiblesse persistance de la régulation de l’accès aux ressources halieutiques, les faiblesses dans le contrôle et la réglementation des activités situées le long de la filière, l’inadaptation du cadre institutionnel et juridique de gestion de la pêche, l’insuffisance en nombre et en qualité du personnel de l’administration chargé d’encadrer le secteur etc..

Continuer la lecture

Transbordement en mer en Afrique de l’Ouest

Photo : Environmental Justice Foundation

 

 

Le montant total des pertes causées par la pêche Illicite, Non déclarée et Non réglementée (INN), ou ‘pêche pirate’, est estimé entre 10 et 23,5 milliards de dollars par 

an.

Les 

eaux d’Afrique de l’Ouest ont la réputation d’avoir le plus haut taux de pêche INN au monde, représentant environ 37 pour cent des captures au niveau régional.

Parce que la pêche 

INN épuise les stocks de poisson, elle met sévèrement en danger la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des communautés de pêcheurs qui comptent 

sur le poisson en tant que principale source de protéines et de revenus.

Mais c’est aussi une menace pour la biodiversité marine et l’environnement marin ; les navires pirates ignorent les plans d’aménagements et de gestion et pratiquent des types de 

pêche qui détruisent les habitats marins.

 

Un dossier de l’Environnemental Justice Foundation 2013 : Dossier_Transbordement_en_mer

 


Main basse sur la sardinelle

 

 

Deux années durant, les pêcheurs sénégalais ont assistés impuissants, au pillage de leurs ressources halieutiques par des chalutiers pélagiques géants, battant pavillons d »Etats industrialisés (Russie et pays est-européens) ou s’abritant derrière des pavillons de complaisance. Greenpeace en a été le témoin direct, depuis 2010, et a conduit sa propre enquête sur ce pillage orchestré avec la complicité du gouvernement sénégalais de l’époque.

Vous pouvez consulter ce rapport en PDF sur le lien suivant : Main basse sur la sardinelle

 

 

Documents annexes

1) Cycle sexuel de la sardinelle ronde : Cycle sexuel sardinelle ronde

2) Migration et cycle de la Sardinelle ronde sur le plateau continental ouest africain : Migration et cycle Sardinelle ronde

 

 

La Transparence dans la gestion durable des ressources halieutiques

Photo : Aprapam

 

 

Présentation sur la transparence dans la gestion durable des ressources halieutiques : MBOUR CAOPA NOV 2011

Rapport sur la transparence  (résumé) : Rapport résumé rencontre transparence pêche maritime en Afrique .pdf

 

Rapport complet sur la transparence : Rapport détaillé de l’Atelier sur la transparence dans le Secteur de la Pêche Maritime en Afrique.pdf

 


Constat : Les pêcheurs violent les règles sanitaires

Photo : Aprapam

 

 

En amont de la filière pêche, beaucoup d’efforts restent à faire dans l’application des normes sanitaires. C’est pourquoi, la Direction des industries de transformation et des pêches (DITP) a organisé un atelier de sensibilisation du 22 au 26 novembre, à l’intention des gérants de quai sur les bonnes pratiques d’hygiène.

L’agrément national à l’exportation des produits de la pêche est toujours menacé. L’amont de la filière reste mal organisé. Beaucoup d’efforts restent à faire à ce niveau. Dans certains quais de pêche ou dans les industries de fabrique de glace, les normes d’hygiène ne sont pas respectées. Les moyens de transport des produits halieutiques ne sont pas conformes à la réglementation. Les équipements et les outils de travail sont obsolètes.

Continuer la lecture

Déclaration de BILBAO

Photo : Aprapam

 

« Nourrir le Monde, Soigner la Planète »

 

Des dirigeants d’organisations paysannes, de mouvements de la société civile, des institutions universitaires et de recherche, nationales, régionales et internationales, de quatre continents (Afrique, Amérique, Asie et Europe) se sont réunis à Bilbao en Espagne du 05 au 07 octobre 2011 sous l’intitulé :  » Nourrir le Monde, Soigner la Planète ».

APRAPAM à décidé de ratifier la Déclaration finale, car favoriser l’accès et le contrôle, avec une approche durable, sur les ressources, pour et par les populations les plus démunies (femmes, jeunes,…) nous semble naturel.

En effet, le droit aux ressources halieutiques des communautés de pêche artisanale doit demeurer inaliénable.

 

Déclaration finale de Bilbao au format PDF, « Nourrir le Monde, Soigner la Planète » :

Déclaration de BILBAO.pdf

 


Arrêt biologique Poulpe et conditions pêche sardinelles et autres pélagiques

 

Les conditions de la pêche, commercialisation et, transbordement et transformation des « Yaboye » et autres pélagiques, sont précisés dans cet Arrêté Départemental (MBOUR), suite aux consultations des Conseils Locaux des Pêches (CLPA), afin de valider des initiatives de gestion locale :

Arrêté petits pélagiques.pdf

 

 

La période de repos biologique du Poulpe est instaurée dans le Département de MBOUR du 01 novembre 2011 au 20 novembre 2011 :

Arrêté repos biologique poulpe.pdf

 

 

 

Directives volontaires pour garantir des pêches artisanales durables

Photo : Aprapam

 

L’importance des pêches artisanales et leur rôle en termes de contribution à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire sont de plus en plus reconnus. Les estimations récentes indiquent que les pêches artisanales contribuent à environ la moitié, soit 46 pour cent, des captures globales de poissons marins et d’eau douce. Dans l’ensemble des pays en développement, leur contribution est de 54 pour cent. Lorsqu’on considère la production pour la consommation humaine directe, les pêches artisanales comptent pour deux tiers de la production. Elles emploient plus de 90 pour cent des quelque 35 millions de pêcheurs à travers le monde et fournissent du travail à environ 85 millions de personnes, selon les estimations, dans les travaux associés, en particulier dans les secteurs du traitement, de la distribution et de la commercialisation du poisson.

La moitié des personnes impliquées dans les pêches artisanales sont des femmes. En plus du grand nombre de pêcheurs et travailleurs du secteur de la pêche exerçant leurs activités à plein temps ou à temps partiel, la pêche saisonnière ou occasionnelle fournit souvent des suppléments vitaux à d’autres activités de subsistance en périodes de crise ou comme une occupation secondaire. Les pêches artisanales procurent des revenus, fournissent de la nourriture pour les marchés locaux et contribuent de manière importante aux apports nutritionnels. Ils représentent aussi une diversité et richesse culturelle qui est d’importance mondiale.

Continuer la lecture

Rapport du Forum :  » A qui appartient le poisson ? »

 

Le Coordonateur du forum :

  • Gaoussou GUEYE

 

Le  Comité de rédaction :

        • El Hadj Abdoulaye COUME Technicien Spécialisé en Pêche ANCAR /NIAYES
        • Alia MBAYE Chef de poste des Pêches de Mbour
        • Abdoulaye Jacques NDIAYE Secrétaire Général de la CPPAM

 

Organisé par

La Coalition des Professionnels de la Pêche Artisanale de Mbour (CPPAM) en partenariat avec l’Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la  Pêche Artisanale à Mbour (APRAPAM)

Avec l’appui de ANCAR ; CAPE ; FRAO ; GAIPES ; SSNC ; UPAMES.

 

Continuer la lecture

Menés en bateau : Rapport sur les accords de pêche de l’Union Européenne avec l’Afrique de l’Ouest

Ce rapport a été élaboré dans le cadre du programme « Global marina program » de l’Association suédoise pour la protection de l’environnement.

Dans les années 1990, les accords de pêche entre l’UE et les pays tiers, ainsi que la politique extérieure de la pêche1 mise en œuvre par la Commission ont fait l’objet de nombreuses critiques. La réforme de la politique commune de la pêche, la PCP, en 2002, a conduit à un remodelage de ces accords, rebaptisés accords de partenariat. Cependant, même si, au niveau de la théorie, ce partenariat est avantageux, et même si la critique s’est quelque peu atténuée, il reste que l’on est, aujourd’hui encore, en droit de se demander si les accords de nouvelle génération favorisent véritablement l’exploitation durable des ressources marines et si le volet développement est suffisamment pris en compte dans la pratique. En vue d’une nouvelle réforme de la PCP d’ici 2012, les États membres ainsi que toutes les parties concernées et intéressées sont invitées, en 2009 et 2010, à formuler des commentaires sur une série de questions présentée par la Commission dans un livre vert.

La Commission doit œuvrer pour garantir l’accès au poisson à ceux qui en ont le plus besoin, aujourd’hui et demain. Pour ce faire, il faut commencer par donner un véritable sens aux accords de partenariat et s’engager avec les pays tiers dans une coopération de longue haleine en faveur de la pêche et du développement, en Afrique de l’Ouest comme dans le reste du monde.

 

Télécharger le rapport (en français): Menés en bateau.pdf

Download report (en anglais) : To draw the line.pdf

 

Le secteur des Pêches Maritimes du Sénégal

Table Ronde organisée par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung sur « La pêche en crise : situation actuelle et perspectives », Dakar le 15-06-11

Photo : Aprapam

 

La Fondation Friedrich Ebert (Friedrich-Ebert-Stiftung : FES) est une fondation allemande liée au parti social-démocrate (SPD), pourtant indépendante de lui. Établi en 1925 comme legs politique de Friedrich Ebert, le premier président démocratiquement élu de l’Allemagne, c’est la plus grande et la plus ancienne des fondations allemandes associée à un parti politique. Son siège est à Bonn et à Berlin, et a des bureaux et des projets dans plus de 100 pays. C’est la plus ancienne organisation d’Allemagne qui favorise la démocratie, l’éducation politique, et fait la promotion des étudiants. Le président actuel du FES est Peter Struck.

Continuer la lecture

La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture

Département des pêches et de l’aquaculture de la FAO
ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE
Rome, 2010

 

Alors que le monde tâche de se relever après les impacts conjugués de la flambée mondiale des prix des denrées alimentaires, de la crise financière et de la récession économique, plusieurs centaines de millions de personnes sont en proie à une aggravation des incertitudes et à une faim bien réelle. Dans ce contexte, le rapport sur La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2010 se propose d’offrir à toutes les parties intéressées un tableau documenté, complet et équilibré des pêches et de l’aquaculture, ainsi que des questions connexes à l’échelle mondiale.

Cette publication révèle que l’offre de poisson de consommation par habitant a nouvellement atteint un niveau record en 2008, ce qui met en évidence le rôle essentiel que joue le secteur s’agissant d’assurer des revenus, donc des moyens de subsistance, aux pêcheurs artisanaux, ainsi que des aliments à des milliards de consommateurs, qui trouvent dans les produits de la pêche et de l’aquaculture une source excellente de protéines animales à bon marché et de grande qualité, protéines qui sont particulièrement importantes pour les femmes enceintes et les jeunes enfants.

 

Télécharger le rapport complet (en français).pdf

 

Download full report (en anglais).pdf

 

Produits de la mer : les bonnes Pratiques d’Hygiène

Guides des Bonnes Pratiques d’Hygiène et d’application des principes HACCP, publiés par le Département de la Pêche Maritime du Royaume du Maroc :

bateaux et débarquement pêche.pdf

production glace.pdf

halles à marée.pdf

mareyage.pdf

transport et entreposage poisson.pdf

production poissons frais, surgelés ou congelés.pdf

production poissons conserve appertisées.pdf

production semi conserve et autres fransformations.pdf

purification et expedition coquillage.pdf