Le secteur de la transformation artisanale

Photo : Aprapam (site de transformation « Seuti Diarré » à Yoff)

 

Le secteur de la Pêche Artisanale, la Qualité, les conditions d’une mise en œuvre

 

Au Sénégal, la pêche artisanale occupe une place prépondérante  dans le secteur en ce sens qu’elle assure 80% des mises à terre et contribue pour prés de 60% des produits destinés à l’exportation. Elle constitue  également l’amont de la filière et l’on a l’habitude de dire que si la qualité du produit à l’amont fait défaut, il y’aura forcément des répercutions à l’aval.

Ainsi du pêcheur artisan en passant par le mareyeur jusqu’à la transformatrice, à la question de savoir ce qu’il faut pour une bonne qualité du produit, une bonne partie donnera une réponse positive  pour avoir reçu des formations dans ce sens Qui des services étatiques, Qui des Agences de développement rural, Qui des ONG etc…

Cependant la connaissance de ce qu’il faut faire ne sera parfaite que quand les conditions pour le faire sont réunies.

S’agissant du secteur de la transformation artisanale, la première préoccupation d’une transformatrice ayant effectué des formations en hygiène et qualité, c’est l’appui pour prétendre à l’exportation  de ses produits.  Ceci nous amène à nous nous interroger sur l’autorité compétente pour les qualités sanitaires des produits de la pêche. Cette autorité, compétente pour les industries de traitement de l’aval de la filière, doit dans le fait l’être pour le secteur artisanal.

Continuer la lecture