Journée Mondiale de l’Océan du 08 Juin 2016 : « Océan sain, planète saine »

Photos : Aprapam


La Journée mondiale de l’Océan est une démarche lancée en 1992 à l’issue du sommet de Rio et qui vise à faire du 8 juin de chaque année une occasion de sensibiliser le grand public à une meilleure gestion des océans et de leurs ressources. Cette journée mondiale se propose d’être l’occasion d’informer sur ces enjeux, susciter l’envie d’adopter un « comportement durable », et donner des pistes d’action en encourageant adultes et enfants à agir individuellement et collectivement pour une meilleure gestion des ressources marines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi célébrer cette journée ?

  • Pour rappeler l’importance des océans dans notre vie quotidienne. Véritabels poumons de notre planète, ils fournissant la plupart de l’oxygène que nous respirons ;
  • Pour informer le public sur l’impact des actions humaines sur l’océan ;
  • Pour développer un mouvement mondial en faveur des océans ;
  • Pour mobiliser et unir les population du monde sur un projet de gestion durable des océans de notre planète car ils constituent une source importante de nourriture et de médicaments ainsi qu’un élément essentiel de la biosphère ;
  • Pour célébrer ensemble la beauté et la richesse de l’océan.

 

 

En partenariat avec le PRCM (Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest) et le Centre d’application d’enseignement catholique Abbé David Boilat (CFP), l’APRAPAM a organisé lors de cette journée mondiale de l’Océan, une visite de sensibilisation et d’information sur l’importance de la mangrove, à l’Aire Marine protégée de Joal- Fadiouth ainsi qu’une opération de repiquage de propagules de palétuviers par le Gouvernement des enfants de David Boilat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le PRCM oeuvre pour une gestion durable des ressources : http://aps.sn/actualites/economie/article/le-prcm-oeuvre-pour-une-gestion-durable-des-ressources-directeur

 

Journée mondiale de l’océan : les enfants demandent aux adultes ‘’d’arrêter d’agresser la mer’’ : https://senegalinfos.com/journee-mondiale-de-locean-les-enfants-demandent-aux-adultes-darreter-dagresser-la-mer/

 

Journée Mondiale des Océans : La création d’un office national du littoral suggérée : https://lesoleil.sn/actualites/item/50746-journee-mondiale-des-oceans-la-creation-d-un-office-national-du-littoral-suggeree.html

 

WalfQuotidien du 09 Juin 2016 : 09-JUIN-2016_WALF_QUOTDIEN

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémorandum des acteurs de la pêche artisanale au Sénégal

Photo : Alain Ponchon


Le Sénégal et la Communauté Economique Européenne (CEE) ont signé le 15 juin 1979 un accord-cadre concernant la pêche au large de la côte sénégalaise. Cet accord a été premier signé par la CEE- devenue plus tard Union européenne (UE)- avec un pays ACP. Dans le cadre de cet accord-cadre, entre 1979 et 2002, dix sept protocoles couvrant des périodes allant de 2 à 4 ans et fixant les possibilités de pêche et les contreparties financières y afférentes ont été négociés.

Les négociations concernant le 18ème protocole qui devait couvrir la période 2006 et 2010 n’ont pas été couronnées de succès ; chacune des deux parties jugeant déraisonnables les prétentions de son partenaire.

Ainsi, bien que l’accord-cadre n’ait pas été dénoncé, depuis 2006 aucun bateau de pêche battant pavillon d’un Etat membre de l’Union européenne ne devrait pas être autorisé à exercer ses activités de pêche dans les eaux sous juridiction sénégalaise.

Toutefois, récemment, l’Union européenne a repris contact avec le Sénégal et les délégations des deux parties ont tenu, les 6 et 7 juin 2013, une réunion technique au cours de laquelle, elles ont fait le point sur les points ci-après :

- état des stocks et activités de flottes nationales ;

- gestion de la pêche au Sénégal : politiques actuelles, stratégies et priorités ;

- contexte de la réforme de la politique commune de la pêche PCP et son implication

pour les accords de partenariat de pêche (APP) ;

- perspectives des relations Sénégal-UE en matière de pêche.

A l’issue de cette réunion technique les deux délégations ont convenu, après consultations de leurs autorités respectives, de rester en contact pour l’organisation de discussions formelles en vue du renouvellement de l’accord-cadre et d’un protocole de pêche. Ces négociations pourraient démarrer au cours du dernier trimestre de 2013.

C’est dans le cadre de la préparation des négociations susmentionnées que le présent mémorandum est élaboré.

 

Pour consulter le mémorandum des acteurs de la pêche artisanale au Sénégal au sujet des accords de Pêche Sénégal-UE au format PDF : Mémorandum accords pêche UE-Sénégal.pdf

 

 

Mémorandum en anglais (in english) : memorandumsenegal anglais.pdf

 

 

la réglementation, l’utilisation effective et les impacts du filet monofilament/filet maillant dans la sous-région de la CSRP

 

Dans le cadre du projet de la Commission Sous-Régionale des Pêches (CSRP) financé par la Coopération Internationale Allemande « Appui à la Gestion des Ressources Halieutiques d’Afrique de l’Ouest », un travail sur la pêche artisanale a été réalisé et une des recommandations émises a été de faire un inventaire des législations et des utilisations du filet maillant en monofilament dans la zone CSRP.

La présente étude suit cette recommandation. Elle est donc composée de deux parties : une recherche bibliographique et documentaire sur les législations et l’usage des filets en monofilament pour la pêche sur les 7 pays de la CSRP complétée par une étude de terrain au Sénégal et en Mauritanie.

 

Continuer la lecture

Journée mondiale de l’océan

Photo : A.P.S.

Les gouvernements de la sous-région invités à une meilleure gestion des ressources marines

La Journée mondiale de l’océan a été célébrée samedi à Joal-Fadiouth (Mbour, ouest) sous le signe de « l’espoir et de la responsabilité’’, à l’initiative de l’ONG Greenpeace Afrique qui, avec les acteurs de la pêche artisanale, a invité les populations et les acteurs de la sous-région ainsi que les gouvernements à agir avec détermination, pour une meilleure gestion des ressources marines.

« L’exploitation des ressources marines s’est effectuée de manière intensive, aux dépens des écosystèmes. Les activités des chalutiers pélagiques étrangers, l’utilisation d’engins de pêche prohibés, tels que les mono-filaments, les filets dormants, la dynamite, etc., n’ont fait qu’aggraver la situation alarmante pour les stocks de poissons’’, a déclaré Marie Suzanne Traoré, chargée de campagne océans pour Greenpeace Afrique.

Continuer la lecture

Halte au pillage de la mer

Photo : Ivano Trabalza

 

 

 

SUNUGAL Halte au pillage de la mer, un documentaire des acteurs de la pêche au Sénégal : Sunugal Halte au pillage de la mer

 

 

 

Déclaration conjointe des acteurs du secteur de la pêche artisanale du Sénégal et de Greenpeace Afrique : http://www.greenpeace.org/africa/Global/africa/publications/DeclerationConjointe-print.pdf

 


 » Filets perdus : un désastre ! « 

L’Océanium, association basée à Dakar, initie encore une fois par son dynamisme sur la protection de l’environnement, une nouvelle action en partenariat avec la Ville de Dakar :  » Filets perdus : un désastre ! « 

 

 

Une exposition à démarrée le 07 juillet et se poursuivra jusqu’au 17 juillet 2011 dans les jardins de la Mairie de Dakar.

Cette initiative à pour but, « de faire découvrir les conséquences des pollutions causés par les filets perdus au grand public, sensibiliser les acteurs de la pêche, interpeller les médias ; et les autorités publiques pour faire respecter l’article 30 du Code de la Pêche portant sur l’interdiction des filets nylon et à favoriser un espace et un temps de dialogue et de débat », d’après l’APS.

Continuer la lecture