Pêche : Oumar Guèye annonce la construction de 19 unités de transformation

Saint-Louis, 30 mai (APS) – Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, a annoncé mardi la construction prochaine de 19 unités de transformation et de conservation des produits de la pêche, dans plusieurs localités du pays.

Ces infrastructures vont coûter 10 milliards de francs CFA, un financement qui est déjà « bouclé », selon M. Guèye, qui s’exprimait en marge de la signature d’un accord en vue de l’exploitation du complexe de transformation et de valorisation des produits halieutiques inauguré le 5 mars dernier à Gokhou Mbathie, à Saint-Louis (nord).

L’accord a été signé par le ministre de la Pêche et le maire de Saint-Louis, Mansour Faye, en présence du gouverneur de la région, Alioune Aïdara Niang, de la présidente des femmes transformatrices, Gnagna Seck et d’autres acteurs de la pêche.

Oumar Guèye a aussi annoncé un financement de 15 milliards de francs CFA destiné à construire des ouvrages pouvant assurer la sécurité des pêcheurs, sur une brèche ayant causé des pertes en vie humaine, au large de Saint-Louis.

Il a rappelé que des mesures avaient été prises lors d’un récent conseil interministériel consacré à la sécurité en mer.

Il a été demandé aux pêcheurs, lors de ce rencontre gouvernementale, de tenir compte des consignes données par les services météorologiques sénégalais avant d’aller en mer, a-t-il ajouté.

Sept milliards de francs CFA ont été octroyés aux pêchés en guise de subvention, pour amortir les coûts des moteurs de pirogue, de 2012 à maintenant, selon M. Guèye.

Un financement de 20 milliards de francs CFA sera mis à la disposition des pêcheurs, entre 2017 et 2019, pour subventionner les acquisitions de 20.000 pirogues et de 20.000 moteurs, a-t-il annoncé.

Il ajoute que le prix du gilet de sauvetage a été réduit à 2.500 francs CFA grâce à un financement de l’Etat d’un montant de sept milliards de francs CFA.

Le Sénégal est en train de préparer des accords de pêche avec 16 pays, selon Oumar Guèye.

Il rappelle que des accords ont été signés entre le gouvernement sénégalais, la Gambie et la Guinée-Bissau, pour permettre aux pêcheurs sénégalais de pêcher dans les eaux de ces deux pays.

 

Sources : A.P.S.