Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

A la une

Journée mondiale des océans 2019

Journée mondiale des océans 2019

lire la suite


Le plastique dans les océans constitue un enjeu politique

lire la suite


Face au changement climatique, l’ONU veut inciter à la création d’aires marines protégées

lire la suite


Qui sommes nous ?

Malgré son importance sur le plan économique, social et culturel au Sénégal et particulièrement dans le Département de Mbour la pêche artisanale demeure le parent pauvre des politiques de développement.

Dans le monde, près des trois quarts des stocks de poissons utilisés sont aujourd’hui exploités à leur niveau maximum, surexploités ou menacés de disparition et l’Afrique est le continent qui en souffre le plus. Le pillage des ressources à travers la pêche illicite non contrôlée non réglementée, et de certaines pratiques de la pêche artisanale mettent aujourd’hui en péril la survie des communautés de pêcheurs et constitue l’une des plus grandes menaces sur l’avenir des générations futures.

Certes des programmes ou projets d’appui au secteur sont initiés par l’Etat du Sénégal ou par des ONG du Nord comme celles du Sud mais ne mettent pas suffisamment l’accent sur la centralité des acteurs professionnels de la pêche artisanale.

C’est ainsi que conscientes des problèmes du secteur et de l’urgence des solutions à apporter, un groupe s’est constitué et a pris l’initiative d’aller vers les acteurs à la base.

Charte

Pour une pêche durable et responsable

Nous Association (APRAPAM), nous reconnaissants dans la vision, la mission, les valeurs et principes inscrits dans cette charte, conscients et convaincus que les communautés de pêche artisanale constituent un pilier social et culturel au Sénégal, nous nous engageons à veiller au respect de cette charte qui devient notre référence fondamentale pour guider nos orientations stratégiques, nos relations et nos actions.

Cette association a pour but :

  • d’unir les membres animés d’un même idéal lié à une pêche artisanale raisonnée et durable et créer entre eux des liens d’entente et de solidarité
  • d’aider les opérateurs de la pêche artisanale à améliorer leurs conditions de vie en rapport avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) notamment :
  1. la lutte contre la faim et la pauvreté
  2. l’amélioration des conditions de santé et de travail
  3. l’amélioration des revenus par le développement de micros entreprises et d’activités génératrices de revenus
  4. la promotion de systèmes alternatifs de financements
  5. l’alphabétisation des pêcheurs pour accéder aux NTI
  6. la promotion de la bonne gouvernance et de l’équité des genres dans les organisations de professionnels
  • de développer chez les acteurs de la pêche artisanale le réflexe et les aptitudes de protection et préservation de l’environnement en général, marin côtier en particulier, la gestion durable des ressources halieutiques et aquacoles principalement dans les domaines :
  • la cogestion des ressources halieutiques et aquacoles
  • la pêche responsable et la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non règlementée
  • le repos biologique, la création d’Aires Marines Protégées (AMP) et d’Aires Marines Communautaires (AMC), des zones protégées (ZP), de Récifs Artificiels.

Vision

L’APRAPAM défend les intérêts matériels et moraux de ses membres ; ce rôle doit se faire en partenariat avec le gouvernement et les institutions nationales et internationales ; l’association s’implique dans la définition des politiques pour une pêche responsable et durable qui contribue à la lutte contre la pauvreté mais également pour une meilleure amélioration des conditions de travail des acteurs et leur implication et responsabilisation dans la prise de décision ; la pêche artisanale est reconnue comme un moteur du développement économique au Sénégal et un secteur d’investissement prioritaire pour la sécurité alimentaire et l’emploi des couches vulnérables (femmes et jeunes).

Mission

L’APRAPAM, en relation avec tous les acteurs de la filière :

  • travaille avec le gouvernement et les institutions nationales et internationales, à définir et mettre en œuvre des politiques de pêche durable, à prévenir et régler les conflits, à impulser une dynamique de développement de la pêche artisanale et à valoriser la ressource pour le bien être des communautés de la pêche artisanale.
  • fait des efforts soutenables dans la prise en charge de la dimension femme dans la prise de décision et la mise en œuvre des politiques de pêche.
  • appuie les communautés de la pêche artisanale à se développer en les aidant à mieux apprécier les ressources et d’en faire un usage qui garantit la durabilité, à s’impliquer dans la mise en œuvre des politiques de pêche et d’en tirer des retombées bénéfiques, à asseoir un développement des organisations à la base pour défendre leurs intérêts localement, à travailler en synergie pour régler les conflits, à renforcer leurs capacités pour réaliser efficacement la valorisation de ces ressources
  • s’engage à participer à la cogestion, à développer des capacités de propositions et des stratégies de communication pour influencer les politiques de pêche artisanale
  • capitalise et diffuse les expériences et les leçons tirées des bonnes et des mauvaises pratiques de pêche artisanale
  • mobilise les ressources nécessaires, à la fois financières et intellectuelles pour appuyer le développement de la pêche artisanale.

Fondements, principes et valeurs qui régissent APRAPAM

Se reconnaissant autour de valeurs communes et de l’intérêt à défendre les intérêts des acteurs de la pêche artisanale : la transparence, l’intégrité, la loyauté, la justice, la responsabilité, la solidarité et la paix, la réelle centralité des acteurs dans la concertation sur la définition et la mise en œuvre des politiques de pêche.