Logo Aprapam
Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture FAO 2020

La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture FAO 2020

lire la suite


Arrivée massive de bateaux chinois et turcs : menace sur les ressources et les communautés de pêche artisanale

lire la suite


Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal

lire la suite


« Promesses » de licence de pêche industrielle : l’Etat prend-il ses responsabilités ?

lire la suite


Communiqué de presse

lire la suite


il y a 6 mois 545 Contributions


Négociation du protocole d’Accord de Partenariat de Pêche durable Union Européenne (UE) – Sénégal Priorités de la pêche artisanale

Alors que les négociations reprennent actuellement entre l’Union européenne et le Sénégal, les représentants des organisations de pêche artisanale mettent en avant leurs priorités.

 

Alors que les négociations reprennent actuellement entre l’Union européenne et le Sénégal, les représentants des organisations de pêche artisanale mettent en avant leurs priorités.

Celles -ci ont été discutées de façon concertée avec leurs collègues gambiens et mauritaniens en janvier dernier[1]. En effet, les professionnels de la pêche artisanale de ces trois pays plaident pour une approche concertée des négociations, étant donné la dimension régionale d’un certain nombre d’enjeux abordés dans le cadre des négociations entre l’UE et leurs pays respectifs. Le fait que les négociations entre l’UE et le Sénégal d’une part, et l’UE et la Mauritanie d’autre part, se déroulent durant la même période[2] sont une occasion de progresser vers une vision concertée des accords de partenariats entre ces deux pays et l’UE.

Les priorités des professionnels de la pêche artisanale sénégalaise incluent :

1) En termes d’accès aux ressources :

* Accès aux petits pélagiques

* Accès au merlu

* Développement d’une pêche artisanale au thon

2) Appui sectoriel

3) Constitution de sociétés mixtes

4) Transparence/Information/Participation

5) L’embarquement des marins

 

 



[1] Les 23 et 24 janvier 2019, la Confédération Africaine des Organisations de Pêche artisanale (CAOPA) a organisé à M’Bour (Sénégal) un atelier pour une approche concertée des négociations des accords de pêche en 2019 entre l’UE, le Sénégal et la Mauritanie. L’atelier a réuni près d’une vingtaine de participants : représentant(e)s des organisations nationales de pêche artisanale de Mauritanie, du Sénégal, ainsi que des professionnels, hommes et femmes de Gambie, Guinée-Bissau et Côte d’Ivoire, qui ont partagé leurs expériences des accords de pêche. L’Institut de recherches IMROP était également représenté, ainsi que les partenaires de CAOPA, comme CAPE. Après les deux jours de débats, une série de priorités ont été retenues pour les négociations.

[2] L’actuel protocole entre l’UE et le Sénégal vient à échéance le 19 Novembre 2019,et l’actuel protocole entre l’UE et la Mauritanie se termine le 15 Novembre 2019. Les discussions pour le renouvellement se tiendront donc dans la même période, même si les récentes élections en Mauritanie augurent d’une éventuelle prolongation du protocole actuel UE-Mauritanie.

 

Négociation du protocole d’Accord de Partenariat de Pêche durable  Union Européenne (UE) – Sénégal Priorités de la pêche artisanale-1