Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

NON à l'octroi de plus de 50 licences de pêche de chalutier au Sénégal - Protégeons nos ressources

NON à l'octroi de plus de 50 licences de pêche de chalutier au Sénégal - Protégeons nos ressources

lire la suite


« Promesses » de licence de pêche industrielle : l’Etat prend-il ses responsabilités ?

lire la suite


Lettre ouverte du GAIPES à Monsieur Alioune NDOYE, Ministre des Pêches et de L’Economie maritime sur 52 demandes de promesses de licences de pêche destinées à des navires chinois

lire la suite


Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal

lire la suite


APRAPAM analyse la situation créée par les demandes de licences de pêche

lire la suite


il y a 8 ans, 11008, catégorie : Documentation


Directives volontaires pour garantir des pêches artisanales durables

Photo : Aprapam

L’importance des pêches artisanales et leur rôle en termes de contribution à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire sont de plus en plus reconnus. Les estimations récentes indiquent que les pêches artisanales contribuent à environ la moitié, soit 46 pour cent, des captures globales de poissons marins et d’eau douce. Dans l’ensemble des pays en développement, leur contribution est de 54 pour cent. Lorsqu’on considère la production pour la consommation humaine directe, les pêches artisanales comptent pour deux tiers de la production. Elles emploient plus de 90 pour cent des quelque 35 millions de pêcheurs à travers le monde et fournissent du travail à environ 85 millions de personnes, selon les estimations, dans les travaux associés, en particulier dans les secteurs du traitement, de la distribution et de la commercialisation du poisson.

La moitié des personnes impliquées dans les pêches artisanales sont des femmes. En plus du grand nombre de pêcheurs et travailleurs du secteur de la pêche exerçant leurs activités à plein temps ou à temps partiel, la pêche saisonnière ou occasionnelle fournit souvent des suppléments vitaux à d’autres activités de subsistance en périodes de crise ou comme une occupation secondaire. Les pêches artisanales procurent des revenus, fournissent de la nourriture pour les marchés locaux et contribuent de manière importante aux apports nutritionnels. Ils représentent aussi une diversité et richesse culturelle qui est d’importance mondiale.

La 29ème Session du Comité des pêches (COFI), Rome, 31 janvier - 4 février 2011, a reconnue le rôle important joué par le secteur de la pêche artisanale, en particulier pour les pays en développement dans le contexte de la sécurité alimentaire et de la réduction de la pauvreté. Le Comité a approuvé l’élaboration d’un nouvel instrument international sur la pêche artisanale qui s’appuierait sur les instruments pertinents existants, complétant le Code de conduite pour une pêche responsable. Le nouvel instrument devrait consister en des lignes directrices volontaires qui se réfèrent à la fois à la pêche continentale et maritime artisanale et se concentrent sur les besoins des pays en développement. Ce document de discussion a été préparé comme contribution pour le processus d’élaboration de ces lignes directrices.

Lien vers le site de la FAO au sujet des directives pour les pêches artisanales : http://www.fao.org/fishery/ssf/guidelines/fr

Pour consulter le document de discussion, un clic sur le lien suivant est nécessaire : Document de discussion_Directives Pêche Artisanale FAO Juillet 2011