Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

Les hommes et les femmes de la pêche artisanale sénégalaise ne sont pas des enfants

Les hommes et les femmes de la pêche artisanale sénégalaise ne sont pas des enfants

lire la suite


Où va la pêche ? Ne sabordons pas le navire !

lire la suite


Journée mondiale des océans 2019

lire la suite


Alerte ! Les petits pélagiques dans la zone nord-ouest africaine en danger

lire la suite


La pêche en haute mer chinoise (DWF – Distant Water Fishing) est 5 fois à 8 fois plus importante en réalité qu'estimée – Annonce le nouveau rapport de l'ODI (Overseas Development Institute)

lire la suite


il y a 6 ans, 11125, catégorie : Documentation


Transbordement en mer en Afrique de l’Ouest

Photo : Environmental Justice Foundation

Le montant total des pertes causées par la pêche Illicite, Non déclarée et Non réglementée (INN), ou ‘pêche pirate’, est estimé entre 10 et 23,5 milliards de dollars par 
an.

Les 
eaux d’Afrique de l’Ouest ont la réputation d’avoir le plus haut taux de pêche INN au monde, représentant environ 37 pour cent des captures au niveau régional.

Parce que la pêche 
INN épuise les stocks de poisson, elle met sévèrement en danger la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des communautés de pêcheurs qui comptent 
sur le poisson en tant que principale source de protéines et de revenus.

Mais c’est aussi une menace pour la biodiversité marine et l’environnement marin ; les navires pirates ignorent les plans d’aménagements et de gestion et pratiquent des types de 
pêche qui détruisent les habitats marins.

Un dossier de l’Environnemental Justice Foundation 2013 : Dossier transbordement en mer (pdf)