Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

A la une

Journée mondiale des océans 2019

Journée mondiale des océans 2019

lire la suite


Le plastique dans les océans constitue un enjeu politique

lire la suite


Face au changement climatique, l’ONU veut inciter à la création d’aires marines protégées

lire la suite


il y a 6 ans, 27123, catégorie : Initiatives


Gouvernance de la pêche maritime artisanale au Sénégal

Photo : Ivano Trabalza

Au Sénégal, le secteur des pêches est une composante essentielle du développement rural. Il joue un rôle stratégique et de soutien à la croissance de l’économie nationale en contribuant notamment à la réduction du déficit de la balance des paiements et du chômage.

La pêche occupe une place prépondérante dans la politique publique de création d’emplois, particulièrement le sous secteur artisanal. Le poisson représente une importante source de protéines animales pour les populations sénégalaises à qui il procure environ70% d’apport protéique. Aussi, la pêche constitue une composante essentielle de la politique de l’État en matière de sécurité alimentaire.

Cependant ce secteur connait actuellement des difficultés dues à la forte pression exercée sur la ressource. Cette situation qui est la résultante d’une mauvaise gestion et de l’exploitation irrationnelle des ressources halieutiques risque d’hypothéquer la durabilité du secteur.

Les modèles courants de gestion des pêches mis en œuvre au Sénégal n’ont pas su s’adapter aux pêcheries artisanales "informelles" qui n’ont cessé de poser des problèmes de suivi et d’évaluation insoluble et semblent être réduites à des systèmes isolés d’extraction de ressource alors qu’elles doivent être considérées comme des systèmes intégrés, diversifiés, pourvoyeurs de services durables.

La solution à ce problème doit nécessairement passer par une gouvernance vertueuse, efficace et efficiente du secteur en vue de lui assurer une gestion saine et une exploitation durable de la ressource halieutique.

Ainsi, devant ces difficultés et les enjeux du développement durable de la pêche artisanale, une réflexion profonde doit être menée pour instituer un modèle de gouvernance approprié et adapté aux pêcheries maritimes du Sénégal en général et de la pêche artisanale en particulier qui constitue un enjeu pour la réalisation des OMD dans le secteur des pêches maritimes.

Pour toutes ces raisons, l’Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la pêche Artisanale de Mbour (APRAPAM) a pris l’initiative d’organiser un panel de spécialistes des différents aspects de la gouvernance de la gestion des pêches et d’acteurs professionnels de la pêche artisanale pour réfléchir sur les orientations d’axes stratégiques qui pourraient être prises pour asseoir une bonne gouvernance du secteur des pêches maritimes du Sénégal et principalement pour le sous secteur de la pêche artisanale.

Objectifs

La réflexion devra être axée à trouver des réponses pertinentes à la question qui consiste à se demander : Quelle Gouvernance pour la Pêche Artisanale ? L’exercice devrait amener à procéder à l’analyse de certains aspects fondamentaux de la gouvernance de la pêche artisanale notamment ceux concernant : 1. Gouvernance locale des pêcheries (CLPA, CLP, Aires marine protégées et Quai de pêche) ; 2. La place de la recherche (et notamment dans les initiatives de co-gestion) ; 3. L’importance de la collecte des données dans la gestion des ressources halieutiques.

Résultats attendus

1. La gouvernance locale des pêcheries et les orientations sont bien définies et déclinées (CLPA, CLP, Aires marine protégées et Quai de pêche) ; 2. L’importance et la place de la recherche dans les initiatives de gestion sont bien reconnues ; 3. L’importance des statistiques dans la gestion des ressources halieutiques est bien reconnue.

Organisation

La journée de réflexion la gouvernance pour la Pêche Artisanale se déroulera le 20 mars 2013 au Centre de formation David Boilat à Mbour, dès 9h00. Elle regroupera une centaine (100) de participants composés d’acteurs professionnels de la pêche artisanale, d’ONGs intervenant dans le secteur, de l’administration des pêches, mais également de représentants de l’administration territoriale. Pour une meilleure visibilité de l’activité, la presse sera associée à la rencontre.

Plan d’accès au Centre David Boilat : 

Vous pouvez consulter au format PDF la note d’introduction à la Gouvernance de la Pêche artisanale maritime au Sénégal : 

Rapport final du panel sur la Gouvernance de la pêche maritime artisanale au Sénégal : 

Articles de presse relatifs au panel sur le Gouvernance de la pêche maritime artisanale au Sénégal :