Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

A la une

Journée mondiale des océans 2019

Journée mondiale des océans 2019

lire la suite


Le plastique dans les océans constitue un enjeu politique

lire la suite


Face au changement climatique, l’ONU veut inciter à la création d’aires marines protégées

lire la suite


il y a 7 ans, 26949, catégorie : Initiatives


Inquiétudes sur la rareté des ressources halieutiques

Greenpeace et les pêcheurs artisans interpellent les politiques sur les inquiétudes du secteur

Les responsables de l’ONG Greenpeace Afrique à Dakar et des pêcheurs artisans du Sénégal ont interpelé jeudi, les candidats déclarés à la présidentielle de février 2012, à prendre davantage en compte leurs inquiétudes sur la rareté des ressources halieutiques dans leurs programmes.

Nous interpellons les hommes politiques à entendre nos inquiétudes par rapport à la diminution des ressources halieutiques, tout en se souciant de l’intérêt des communautés, a déclaré Gaoussou Gueye, président de l’Association pour la promotion et la responsabilisation des acteurs de la pêche artisanale à Mbour.

En conférence de presse, les responsables de Greenpeace Afrique et les pêcheurs artisans du Sénégal ont invité les acteurs politiques à se pencher sur l’importance du secteur de la pêche et sur cette menace qui pèse sur les eaux territoriales.

La baisse des captures force le pêcheur sénégalais à aller plus loin, et quelques fois dans les pays voisins à la recherche d’un produit disponible au large des côtes, a souligné Raoul Monsembula, chargé de campagne à Greenpeace Afrique.

Ce déplacement dans les eaux voisines est, selon lui, la conséquence directe d’ une exploitation incontrôlée et abusive des ressources par les chalutiers étrangers parfois autorisé à piller les fonds marins.

Ainsi, Greenpeace Afrique et les pêcheurs artisans exhortent les candidats à l’élection présidentielle à prendre leurs responsabilités afin d’arrêter l’octroi de licences et autorisations de pêche aux bateaux étrangers et à encadrer le secteur de la pêche artisanale.

Les acteurs de la pêche artisanale veulent la transparence dans les gestions des ressources. Ils réclament l’affectation de moyens financiers pour la recherche scientifique et la surveillance pour éradiquer la pêche illicite, non réglementée, selon M. Monsembula.

Greenpeace Afrique, à travers la caravane Ma voix, mon futur a mené une action de sensibilisation sur le site du village de Hann, à Thiaroye, Soumbédioune, Joal, Kayar, Mbour, Ziguinchor et Kafountine. Elle a été clôturée, mercredi à Dakar.

Plus de 6000 pêcheurs issues des communautés de pêcheurs des grands ports de pêche artisanale du Sénégal ont participé à la caravane pour exhorter les hommes politiques à l’écoute et à l’action.

Source : A.P.S.