Logo Aprapam
Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture FAO 2020

La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture FAO 2020

lire la suite


Arrivée massive de bateaux chinois et turcs : menace sur les ressources et les communautés de pêche artisanale

lire la suite


Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal

lire la suite


« Promesses » de licence de pêche industrielle : l’Etat prend-il ses responsabilités ?

lire la suite


Communiqué de presse

lire la suite


il y a 5 mois 780 Actualité


Journée mondiale de l'Océan 2020

Le 08 Juin marque la célébration de la journée mondiale des océans qui est placée cette année sous le thème "L'innovation pour un océan durable".

Logos

Communiqué des professionnels de la pêche artisanale pour la célébration de la journée mondiale des océans du 08 Juin 2020.

 

Ce 08 Juin marque la célébration de la journée mondiale des océans qui est placée cette année sous le thème « L’innovation pour un océan durable ». Au Sénégal, cette célébration intervient malheureusement dans un contexte particulier marqué par des polémiques, des tensions et des inquiétudes consécutives à des demandes de licences de pêche pour 56 bateaux étrangers.

En effet, ces demandes de licences de pêche ont été introduites en profitant du contexte de pandémie du Coronavirus et au moment où les pêcheurs, mareyeurs, transformatrices et autres usagers de l’océan sont confrontés aux difficultés inhérentes à la COVID 19.

Au demeurant, les Professionnels de la pêche demeurent convaincus que ces licences de pêche vont détruire les ressources halieutiques qui nous ont été léguées par nos pères et que nous devons sauvegarder pour nos fils.

Ainsi, c’est dans ces conditions éprouvantes pour le secteur de la pêche que cette journée mondiale est célébrée cette année. A cet effet, les organisations professionnelles du secteur, accompagnées de leurs Partenaires et de la Société civile, vont distribuer des masques au niveau des quais de pêche et des sites de transformation artisanale de produits halieutiques afin de contribuer à la résilience des communautés de pêche face à la COVID19.

Ce don de masques est symbolique, et constitue, par ailleurs, une opportunité de transmettre aux Autorités compétentes le message de ces braves femmes et de ces vaillants hommes du secteur de la pêche.

Pour revenir au thème de cette célébration au Sénégal, l’innovation c’est la lutte contre (i) l’octroi en masse de licences de pêche à des navires étrangers et (ii) les impacts négatifs que lesdites licences ne manqueront pas de créer sur les ressources halieutiques, l’économie nationale, l’emploi, les communautés et la sécurité alimentaire des populations.

Ainsi, notre message s’articule autour de quatre (4) points, en phase avec le thème retenu :

  1. Il faut Innover pour un océan durable en publiant la liste des navires industriels autorisés à pêcher au Sénégal ;

  2. Il faut Innover pour un océan durable en respectant les textes réglementaires en vigueur (Code de la pêche, Code de la Marine marchande, Lettre de politique sectorielle pour le Développement durable des Pêches et de l’Aquaculture) ;

  3. Il faut Innover pour un océan durable en concrétisant l’engagement public du Chef de l’État pour une gouvernance transparente des pêches et pour l’adhésion du Sénégal à l’Initiative pour la Transparence des Pêches (FiTI) ;

  4. Il faut Innover pour un océan durable en protégeant nos océans et en préservant les métiers de la pêche afin d’assurer la sécurité alimentaire des communautés de pêcheurs et des populations Sénégalaises.

 

Logo Caopa

Communiqué de la CAOPA sur "l'innovation pour des océans durables en Afrique : les communautés de pêche artisanale à l'avant garde".

 

La majorité des 12,3 millions d'Africains, hommes et femmes, qui dépendent de la pêche pour leur subsistance sont issus du secteur de la pêche artisanale. Ils fournissent des revenus à des millions de familles en Afrique. Le poisson représentant jusqu'à 50 % de l'apport en protéines en Afrique subsaharienne, en mettant du poisson à bas prix à la disposition de plus de 200 millions de personnes en Afrique, le secteur de la pêche artisanale contribue grandement à la sécurité alimentaire du continent.

Alors que tous les pays s'efforcent de reconstruire leur tissu social et économique après la pandémie de Covid 19, la Confédération Africaine des Organisations Professionnelles de Pêche Artisanale, CAOPA, souhaite saisir l'occasion de la Journée mondiale de l’Océan 2020 pour souligner comment des investissements appropriés dans des communautés de pêche africaines résilientes, de manière à maximiser leur contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, peuvent aider à reconstruire une relation plus juste et durable entre l'humanité et les océans.

L'épidémie de COVID-19, et les mesures prises pour la combattre, ont été très difficiles pour la pêche artisanale africaine. Des pêcheurs aux femmes transformatrices et aux mareyeurs et commerçants (e)s de poisson, toutes les personnes actives dans la chaîne de valeur de la pêche artisanale sont touchées par la crise actuelle. Les restrictions imposées dans la plupart des pays africains au rassemblement des personnes, à la circulation des personnes et des marchandises, et la fermeture des marchés traditionnels des produits de la pêche artisanale, rendent l'accès au poisson difficile pour les plus démunis. En raison du manque d'installations et d'équipements, le maintien de l'hygiène pour lutter contre l'épidémie est également compliqué à bord des pirogues, dans les sites de débarquement du poisson, les sites de transformation et sur les marchés.

Cette crise devrait être l'occasion d'améliorer à long terme les conditions sanitaires, de travail et de vie des hommes et des femmes du secteur de la pêche artisanale africaine, notamment à travers les innovations. L'amélioration des techniques de transformation du poisson, comme le four FTT, permet aux femmes transformatrices de poisson de travailler sans que la fumée ne nuise à leur santé. Le produit final est de meilleure qualité, se conserve plus longtemps, voyage mieux et se vend à un meilleur prix. Cette nouvelle technologie diminue l'utilisation du bois comme combustible. Le développement de l'utilisation de l'énergie solaire peut contribuer à fournir l'électricité dont les communautés de pêcheurs ont tant besoin, y compris à bord des pirogues et dans les sites de transformation. L'utilisation croissante de diverses applications téléphoniques permet aux pêcheurs, aux femmes transformatrices et aux mareyeurs et commerçant(e)s de poisson de mieux se connecter avec leurs clients, mais aussi de recevoir des informations clés sur la météo, d'être localisés en mer pour une meilleure sécurité, de fournir des informations sur leurs prises à des fins de cogestion, etc.

Mais les innovations ne sont pas seulement technologiques. Le rassemblement croissant d'hommes et de femmes professionnels dans les organisations de pêche artisanale au niveau local, national, régional et panafricain leur offre une occasion unique de faire entendre leur voix auprès des décideurs. Armés de la boussole des Directives Volontaires pour une pêche artisanale durable, ces organisations de pêche artisanale africaines sont prêtes à se mobiliser pour la gestion durable des océans du monde.

Bonne Journée mondiale de l’Océan 2020 !

Bannière Aprapam et Jenelek

 

Journée mondiale de l'Océan 2020-1
Journée mondiale de l'Océan 2020-2
Journée mondiale de l'Océan 2020-3
Journée mondiale de l'Océan 2020-4