Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

Lettre ouverte du GAIPES à Monsieur Alioune NDOYE, Ministre des Pêches et de L’Economie maritime sur 52 demandes de promesses de licences de pêche destinées à des navires chinois

Lettre ouverte du GAIPES à Monsieur Alioune NDOYE, Ministre des Pêches et de L’Economie maritime sur 52 demandes de promesses de licences de pêche destinées à des navires chinois

lire la suite


Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal

lire la suite


APRAPAM analyse la situation créée par les demandes de licences de pêche

lire la suite


Où va la pêche ? Ne sabordons pas le navire !

lire la suite


Arrivée massive de bateaux chinois et turcs : menace sur les ressources et les communautés de pêche artisanale

lire la suite


il y a 1 mois, 100, catégorie : Presse


6 nouveaux navires chinois à destination du Sénégal et de la Guinée-Bissau pour du thon et des crevettes

Une entreprise chinoise envoie 6 nouveaux navires dans les eaux africaines dans le cadre d’un effort continu pour déplacer son objectif de pêche des eaux domestiques surexploitées vers des zones de pêche plus riches à l’étranger, a rapporté SeafoodSource

Une entreprise chinoise envoie six nouveaux navires dans les eaux africaines dans le cadre d’un effort continu pour déplacer son objectif de pêche des eaux domestiques surexploitées vers des zones de pêche plus riches à l’étranger, a rapporté SeafoodSource
Wenzhou Ocean Distant Water Fishing Co. a lancé six navires simultanément, trois se dirigeant vers le Sénégal et les autres vers la Guinée-Bissau, a déclaré le PDG Wu Xiu Ling à la télévision d’État. Les navires cibleront le thon, les poissons démersaux, les céphalopodes et les crevettes. La firme a dépensé 150 millions CNY (21 millions USD, 19,5 millions EUR) pour construire les navires, selon Wu.

« Une partie des captures sera vendue sur les marchés africains locaux et d’autres seront renvoyées en Chine pour y être transformées », Liang Xiang Zan, chef du bureau du ministère de l’Agriculture à Wenzhou, le port d’attache des navires. M. Liang a déclaré que l’entreprise « augmentera les revenus de nos pêcheurs locaux » et il a appelé à des investissements supplémentaires dans les pêcheries chinoises en eaux lointaines pour leur permettre de se développer davantage dans les eaux africaines.
La Chine s’est engagée à plafonner sa flotte de pêche lointaine à 3 000 navires. Mais le nombre de ces navires pêchant à l’étranger a augmenté ces dernières années, en raison d’un appel lancé par de hauts responsables gouvernementaux à étendre l’effort en eaux lointaines de la Chine pour compenser la surpêche chronique dans les eaux intérieures. Actuellement, les trois quarts des navires pêchant au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest sont détenus ou contrôlés par des Chinois, selon les estimations de plusieurs organisations à but non lucratif.

Source : Intellivoire.net

Une entreprise chinoise envoie six nouveaux navires dans les eaux africaines dans le cadre d’un effort continu pour déplacer son objectif de pêche des eaux domestiques surexploitées vers des zones de pêche plus riches à l’étranger, a rapporté SeafoodSource

Pour lire plus https://intellivoire.net/6-nouveaux-navires-chinois-a-destination-du-senegal-et-de-la-guinee-bissau-pour-du-thon-et-des-crevettes/

Une entreprise chinoise envoie six nouveaux navires dans les eaux africaines dans le cadre d’un effort continu pour déplacer son objectif de pêche des eaux domestiques surexploitées vers des zones de pêche plus riches à l’étranger, a rapporté SeafoodSource

Wenzhou Ocean Distant Water Fishing Co. a lancé six navires simultanément, trois se dirigeant vers le Sénégal et les autres vers la Guinée-Bissau, a déclaré le PDG Wu Xiu Ling à la télévision d’État. Les navires cibleront le thon, les poissons démersaux, les céphalopodes et les crevettes. La firme a dépensé 150 millions CNY (21 millions USD, 19,5 millions EUR) pour construire les navires, selon Wu.

 

« Une partie des captures sera vendue sur les marchés africains locaux et d’autres seront renvoyées en Chine pour y être transformées », Liang Xiang Zan, chef du bureau du ministère de l’Agriculture à Wenzhou, le port d’attache des navires. M. Liang a déclaré que l’entreprise « augmentera les revenus de nos pêcheurs locaux » et il a appelé à des investissements supplémentaires dans les pêcheries chinoises en eaux lointaines pour leur permettre de se développer davantage dans les eaux africaines.
La Chine s’est engagée à plafonner sa flotte de pêche lointaine à 3 000 navires. Mais le nombre de ces navires pêchant à l’étranger a augmenté ces dernières années, en raison d’un appel lancé par de hauts responsables gouvernementaux à étendre l’effort en eaux lointaines de la Chine pour compenser la surpêche chronique dans les eaux intérieures. Actuellement, les trois quarts des navires pêchant au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest sont détenus ou contrôlés par des Chinois, selon les estimations de plusieurs organisations à but non lucratif.



Pour lire plus https://intellivoire.net/6-nouveaux-navires-chinois-a-destination-du-senegal-et-de-la-guinee-bissau-pour-du-thon-et-des-crevettes/

Une entreprise chinoise envoie six nouveaux navires dans les eaux africaines dans le cadre d’un effort continu pour déplacer son objectif de pêche des eaux domestiques surexploitées vers des zones de pêche plus riches à l’étranger, a rapporté SeafoodSource

Wenzhou Ocean Distant Water Fishing Co. a lancé six navires simultanément, trois se dirigeant vers le Sénégal et les autres vers la Guinée-Bissau, a déclaré le PDG Wu Xiu Ling à la télévision d’État. Les navires cibleront le thon, les poissons démersaux, les céphalopodes et les crevettes. La firme a dépensé 150 millions CNY (21 millions USD, 19,5 millions EUR) pour construire les navires, selon Wu.

 

« Une partie des captures sera vendue sur les marchés africains locaux et d’autres seront renvoyées en Chine pour y être transformées », Liang Xiang Zan, chef du bureau du ministère de l’Agriculture à Wenzhou, le port d’attache des navires. M. Liang a déclaré que l’entreprise « augmentera les revenus de nos pêcheurs locaux » et il a appelé à des investissements supplémentaires dans les pêcheries chinoises en eaux lointaines pour leur permettre de se développer davantage dans les eaux africaines.
La Chine s’est engagée à plafonner sa flotte de pêche lointaine à 3 000 navires. Mais le nombre de ces navires pêchant à l’étranger a augmenté ces dernières années, en raison d’un appel lancé par de hauts responsables gouvernementaux à étendre l’effort en eaux lointaines de la Chine pour compenser la surpêche chronique dans les eaux intérieures. Actuellement, les trois quarts des navires pêchant au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest sont détenus ou contrôlés par des Chinois, selon les estimations de plusieurs organisations à but non lucratif.



Pour lire plus https://intellivoire.net/6-nouveaux-navires-chinois-a-destination-du-senegal-et-de-la-guinee-bissau-pour-du-thon-et-des-crevettes/